Image

Tareas

Les vieux murs mexicains décrépis dévoilent les contours de leurs jeunesses révolues. La superposition des ravalements, la juxtaposition des histoires de rues, les accidents du hasard composent des tableaux abstraits où l’imagination fait surgir des chimères fantasmagoriques et des illusions troublantes.

A chacun de laisser divaguer sa pensée et de s’abandonner aux rêves pour deviner des cartes anciennes, des iles au milieu des océans, des animaux exotiques ou des personnages improbables…

Anachronisme provocateur, une vue d’avion s’est égarée dans cette galerie d’art moderne…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
Image

Procesión del Silencio

Cette procession, née en Espagne au XIIIe siècle, se déroule au Mexique depuis le XVIe siècle dans des villes comme Morelia, Taxco, San Luis Potosi et Queretaro. Elle a été rapidement adoptée comme l’une des principales traditions de la semaine sainte. La procession démarre le vendredi saint au Temple de Santa Cruz à Queretaro et se poursuit à travers les principaux points du centre historique de la ville.

Dans un grand silence, ponctué par le rythme des tambours, les pénitents, portant tuniques et cagoules aux couleurs de leurs fraternités progressent lentement sous le poids de leur lourde croix et des chaines attachées à leurs chevilles comme un signe de dévouement et de dévotion chrétienne.

Les rues sont pleines à craquer de fidèles, témoins de la ferveur religieuse omniprésente au Mexique.

Pendant la période du carême, des artisans sont dédiés à la production de personnages maléfiques qui représentent les sept péchés capitaux. Le samedi soir, des centaines de familles achètent leur Judas, le ramène chez eux pour le brûler en signe d’allégresse.

Ce diaporama nécessite JavaScript.